L'immobilier à Royan
26 Mai

Vente de votre villa de Royan : allez-vous payer l’impôt sur la plus-value ?

 Vous vendez votre villa de Royan , idéalement  implantée dans la presqu’île d’Arvert, sur la rive droite de l’embouchure du plus vaste estuaire d’Europe, la Gironde ? S’il s’agit de votre résidence principale, vous n’aurez bien sûr pas à payer d’impôt sur la plus-value immobilière. Mais même s’il s’agit de votre résidence  secondaire ou de votre maison de vacances,  vous pourriez peut-être  ne pas avoir à payer d’impôt sur la plus-value.

En effet, issu de la loi de finances pour 2012, une nouvelle mesure a été instaurée depuis le 1er février 2012. Pour en bénéficier, 3 conditions doivent être respectées  :

1) il doit s’agir de la première vente d’une résidence secondaire depuis le 1er février 2012,

2) le vendeur ne doit pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des quatre années précédant la vente,

3) le vendeur doit utiliser le prix de la vente, intégralement ou partiellement, dans un délai de deux ans pour acheter sa résidence principale. Précisons que l’exonération ne s’appliquera seulement alors  à la partie du prix qui a été utilisée.

Si vous ne respectez pas au moins une de ces 3 conditions, vous n’aurez pas le choix de payer votre impôt sur la plus-value de votre villa de Royan. Et vous avez tout intérêt à vendre rapidement votre bien avant le 31 août prochain, si vous ne voulez pas payer beaucoup d’impôt.

Car cette année, en plus de sonner la fin des vacances scolaires, le 31 août marquera la fin de l’abattement exceptionnel de 25% sur la taxation de la plus-value. Cette mesure décidée par le gouvernement, en vogue depuis le 1er septembre dernier, permet à un particulier d’économiser une somme non négligeable lors de la vente d’une résidence secondaire. Ainsi en va-t-il de votre villa de Royan : nous ne pouvons que vous inviter à entamer les démarches de vente rapidement et, preuve à l’appui, nous vous expliquons pourquoi !

Prenons l’exemple à Royan, entre plage et boutiques du centre-ville  d’une  villa  de 6 pièces  sur 210 m2 achetée en mai 2000  pour 509 700€. Cette jolie villa  en vaut aujourd’hui, 14 ans plus tard, si l’on se fonde sur l’indice des notaires, environ 1 045 000 €. Cela signifie qu’en finalisant la vente avant le 1er septembre , vous seriez redevable de 95 464  € au titre de l’impôt sur la plus-value. Ce qui constitue toutefois une plus value nette d’impôt de 439 836 €. En revanche, si vous attendez le 3 septembre pour conclure la vente, cette somme grimperait à 177 774  € soit 82 310 € de plus € et votre plus value nette ne sera alors « que » de 357 526 € !

A.G. / BazikPress © Daoud – Fotolia.com

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée